Obtenez jusqu'à 5 devis gratuits
Sans engagement

Le démoussage et le traitement hydrofuge de la toiture

Le démoussage et le traitement hydrofuge de la toiture thumbnail

Les matériaux de la toiture de la maison se désagrègent au fil du temps. Les matériaux se chargent d’humidité et favorise le développement de substances végétales telles que les mousses et les lichens. Ils deviennent par conséquent de plus en plus poreux et fragiles, les risques de fuites et de fissures sont inévitables. Pour prévenir ces risques, un entretien périodique de la toiture est à effectuer. Le démoussage figure parmi les traitements les plus indispensables.

a

a

Le principe de démoussage

Le démoussage est un traitement qui a pour objectif de décaper la couche de végétation qui s’est développée sur le toit et de prévenir au maximum la réapparition de cette population végétale. Avec un bon démoussage, la réapparition des mousses et des lichens ne reprend qu’à partir d’une dizaine d’année après l’opération.

Le démoussage demande des conditions climatiques favorables pour être réussi (temps sec et exempt de vent). Le toit doit également présenter un état acceptable, c’est-à-dire pas de fissure, pas de tuiles manquante, etc. Il doit avoir été nettoyé convenablement avant le démoussage. Le nettoyage à haute pression est une solution efficace. Grâce à une utilisation modérée de l’eau, il préserve la toiture tout en éradiquant les salissures biologiques et les poussières de manière efficace.

Le démoussage peut concerner d’autres éléments de la maison qui sont directement exposés aux agressions atmosphérique. On peut démousser  les façades, les murs, la terrasse, etc.

Les traitements supplémentaires

Pour garder une bonne apparence et rallonger la durée de vie de la toiture, le démoussage est une technique efficace, mais il n’est pas le seul et n’est pas suffisant. Après le démoussage, on devrait alors penser à effectuer d’autres traitements complémentaires au démoussage.

Une isolation est nécessaire lorsque que la toiture a été débarrassée de toutes les salissures qui l’encombraient. En effet, un toit sec est 25 fois plus isolant qu’un toit humide, et donc 25 fois plus économique en termes d’énergie.

L’application d’une couche hydrofuge sur la surface réduit aussi la porosité du matériau puisque l’eau va ruisseler le long du toit ou de la façade au lieu de s’y infiltrer.

Enfin, il y a les traitements préventifs qui consistent à appliquer des produits anti-mousse sur le toit, afin d’empêcher la formation de mousses, d’algues, de lichens et de micro-organismes pendant une longue durée. Le nettoyage des éléments comme les gouttières obstruées par les débris végétaux est également à prévoir.



Articles récents.


Powered by Démoussage.info