Obtenez jusqu'à 5 devis gratuits
Sans engagement

Le fil de cuivre pour le démoussage des toitures

Le fil de cuivre pour le démoussage des toitures thumbnail

Si le démoussage actuel a recours à des produits chimiques ou encore à des traitements mécaniques comme le brossage et le rinçage, une autre technique plus ancienne et nettement plus artisanale perdure. Ayant toujours pour principal but de vous débarrasser de ces envahisseurs que sont les mousses, lichens et algues, la technique du fil de cuivre est tout aussi efficace que ses équivalents modernes. Assez ancienne, cette technique servait déjà autrefois pour les toits de chaume.

Explication de la technique de démoussage au fil de cuivre

Le cuivre possède la propriété de se dissoudre dans l’eau pure. La technique s’emploie à exploiter cette caractéristique chimique de ce métal assez répandu. En effet, étant constituées d’eau, la pluie et la neige vont pouvoir dissoudre un fil de cuivre placé en hauteur sur le toit. Plus particulièrement, ce sont les ions de cuivre qui vont être ainsi charriés sur toute la surface du toit. Or les mousses, algues et lichens sont éliminés par ces ions en question. De cette manière, le toit sera nettoyé de toute cette végétation nocive et inesthétique. De plus, le cuivre est plutôt résistant, notamment face aux variations de températures, même des chaleurs extrêmes.

À la fois préventif et curatif, le traitement au fil de cuivre peut s’effectuer à tout moment. Que ce soit à la suite ou en amont d’un démoussage classique, elle peut tout à fait être réalisée dans les deux cas. Une échelle suffit pour poser le fil ou la bande de cuivre sur ou sous la faîtière du toit. La bande de cuivre sera fixée grâce à un matériau adhésif. La pose sera faite à une température de 5°C ou plus. D’autres précautions, notamment face au vent, sont à prendre, car le fil de cuivre est léger, et peut s’envoler dès la moindre petite brise.

Avantages et inconvénients de la technique du fil de cuivre

Le cuivre comme dit précédemment est extrêmement durable. Par conséquent, le fil ou la bande de cuivre résistera assez facilement au temps sans besoin d’entretien particulier. En plus d’être également très discret et donc de se fondre dans l’architecture de votre toit, c’est une technique écologique (sous certaines conditions) et économique.

Néanmoins, certains animaux ne tolèrent pas les ions de cuivre. Il faudra veiller à bien recueillir l’eau souillée par les ions. Plus encore, le zinc se détériore face au contact du  cuivre. Cette technique est donc déconseillée dans le cas de gouttières en zinc. Enfin, le cuivre s’oxyde à l’air libre pour former ce que l’on appelle communément le « vert-de-gris ».



Articles récents.


Powered by Démoussage.info